News
Work with us

RECYCLING PROJECT

0 % EN DÉCHARGE – 100 % DE NOUVELLE VIE. FATER A CONCU UN PROCÉDÉ INNOVANT CAPABLE DE RECYCLER DES PRODUITS ABSORBANTS POUR LA PERSONNE USAGÉS EN OBTENANT DE NOUVELLES MATIÈRES PREMIÈRES SECONDAIRES.
Si le système était étendu à tout le pays, cela permettrait d’éliminer 2,5 % des déchets solides urbains, soit 900.000 tonnes de produits absorbants pour la personne usagés toutes marques confondues qui sont aujourd’hui éliminées dans des décharges (65 %) ou par incinération (35 %).

Désormais les couches usagées vont être recyclées et transformées en équipements urbains ou en de nombreux autres objets du quotidien, cartons pour les emballages industriels et engrais. Le procédé technologique de recyclage, développé à partir de brevets déposés par Fater, génère en effet du plastique en granules et de la matière organico-cellulosique de haute qualité et complètement stérilisées grâce à l’utilisation de la vapeur qui élimine tous les pathogènes potentiels et les mauvaises odeurs. À partir d’1 tonne de produits usagés, on obtiendra 95 kg de plastique et 280 kg de matière organico-cellulosique.

Le 24 mars 2015, la phase d’expérimentation à des volumes industriels a été lancée au siège de Contarina spa à Lovadena di Spresiano (TV). La machine peut traiter les déchets d’un million de personnes et transformer en matières premières secondaires jusqu’à 10.000 tonnes annuelles de produits absorbants pour la personne triés et collectés séparément.

L’objectif de la phase d’expérimentation à des volumes industriels est d’atteindre un niveau d’efficacité optimal qui puisse confirmer, même à une large échelle, les données attendues et les tests effectués. La phase d’expérimentation prévoit de pouvoir traiter jusqu’à 1 500 tonnes par an, comme cela a été autorisé par la Région de la Vénétie.

Ambiente Italia, groupe leader dans la recherche sur l’analyse, la planification et la conception environnementale, a validé la forte réduction des impacts environnementaux permis par le projet à travers la méthodologie d’analyse du cycle de vie.

Réduction des gaz à effet de serre

La fin de vie des couches affiche un bilan carbone négatif. En effet, elle permet non seulement de récupérer toutes les émissions nocives pour l’environnement générées par le tri sélectif, mais elle apporte même un avantage de 15 kg d’équivalent CO2 par tonne de couches.

Pour les communes

Une potentielle réduction des coûts d’acheminement au centre de recyclage par rapport au coût de mise en décharge.

Pour l’économie

Une nouvelle matière première secondaire : à partir d’une tonne de couches usagées recyclées on obtient près de 95 kg de plastique utilisables pour la fabrication de nouveaux produits (équipements urbains, objets, etc.) et plus de 280 kg de matière organico-cellulosique qui peuvent être utilisés pour la production de cartons pour des emballages industriels ou comme engrais permettant de redonner des nutriments à des terres appauvries, ou encore d’autres applications à haute valeur ajoutée.

Pour les citoyens

Un service efficace de tri sélectif pour la catégorie des produits absorbants pour la personne grâce à des conteneurs étanches à la maison où l’on peut jeter les couches usagées.
La collecte séparée spécifique pour les couches permet de réduire de volume et de poids l’ensemble des déchets secs de chaque famille sur lesquels les citoyens versent la TARI (taxe d’enlèvement des déchets) calculée en fonction de la quantité.
L’avantage de pouvoir choisir les couches les plus performantes sans faire de compromis sur l’après emploi qui, grâce au système de recyclage, devient un point positif (cf. la comparaison de l’analyse du cycle de vie des couches lavables et des couches jetables).

CE QUI EST MIEUX POUR L’ENVIRONNEMENT

LA COMPARAISON ENTRE COUCHES JETABLES ET COUCHES LAVABLES EFFECTUÉE LORS D’UNE ÉTUDE MENÉE PAR AMBIENTE ITALIA. CERTIFICATIONS ET RECONNAISSANCES

En comparant les couches jetables et les couches lavables d’un point de vue environnemental, le fait d’avoir éliminé les émissions de CO2 lors de la fin de vie du produit grâce au procédé de recyclage, permet d’obtenir un bilan carbone meilleur pour les couches jetables par rapport au cycle de vie d’un produit lavable, si l’on prend en compte le recours à des systèmes efficaces de séchage.

(Source : Ambiente Italia – Analyses environnementales du tri sélectif et du recyclage de produits hygiéniques absorbants - 2015)

En considérant donc le cycle de vie entier, à partir de la production des matières premières jusqu’à l’après usage, les couches jetables qui sont recyclées produisent aujourd’hui 19 % d’émissions en moins par rapport aux couches lavables.

Alors que l’analyse comparative du cycle de vie entre les couches jetables éliminées de manière ordinaire et les couches lavables, menée par le Ministère de l’environnement anglais en 2008, démontrait déjà un impact environnemental substantiellement équivalent, aujourd’hui, grâce au système innovant de recyclage des couches usagées conçu par Fater spa, l’utilisation des couches jetables collectées séparément et recyclées présente un avantage manifeste pour l’environnement.

Pour Fater, être une entreprise aujourd’hui signifie allier les justes exigences de croissance à la conscience d’être une entité responsable.